X

Vers les sites pays

France
onet.fr
Luxembourg
onet.lu
Espagne
onet.es
États-Unis
epm-inc.com

Santé, sécurité au travail
Un engagement qui vient du coeur

Préserver la santé et la sécurité des collaborateurs, leur intégrité physique et morale, demeure le premier enjeu de la politique RSE du groupe Onet.

 

Une stratégie au long cours qui porte ses fruits avec une baisse de l’accidentologie et une stabilisation du taux de gravité.

 

Cependant, impossible de se réjouir face à l’importance des décès par arrêt cardiaque que l’on note en France.

 

Les gestes qui sauvent furent au cœur de la journée « Piloter Onet en Prévention » du 22 octobre. Masser, défibriller pour sauver des vies.

Remettre chaque année l’ouvrage sur le métier…

En matière de santé et sécurité, il faut être engagé, être ambitieux, innover. C’est une vigilance de chaque instant, impliquant tous les niveaux hiérarchiques et la motivation des équipes

Laurence Grillet Acerbo, directrice du développement responsable d’Onet

Les dernières statistiques consolidées d’accidentologie témoignent de cette prise de conscience au sein du Groupe.

 

 

Sur les douze derniers mois, le taux de fréquence a baissé de 4 % confortant la dynamique de 2020 marquée par un recul de 17 %. Si le nombre d’arrêts de travail liés à des accidents s’est stabilisé à 2,4, des progrès restent à faire car cela représente  encore trop de jours d’arrêts Si la dynamique est enclenchée un sujet de préoccupation majeur émerge au sein du groupe, à l’image de la Société française. « Les accidents cardiaques ont été à l’origine de 5 décès en 2021 », déplore Laurence Acerbo.

 

 

Sachant que les premières minutes sont décisives, le groupe Onet a placé sa septième édition de la journée « Piloter Onet en Prévention » sur la sensibilisation et la formation aux gestes de premiers secours.

 

Le 22 octobre dernier, lors de cette journée POP que ce soit au sein du groupe Onet en métropole et à l’international (Suisse, Luxembourg, Espagne, Brésil, États-Unis, Maroc…), le cœur des collaborateurs battait à l’unisson pour suivre la conférence de l’association Global Heart Watch intitulée « Trois minutes pour agir et sauver » et participer aux ateliers de sensibilisation aux gestes qui sauvent :  Sonner l’alerte en cas de malaise, procéder à un massage cardiaque, savoir positionner un défibrillateur.

 

 

Seuls 20 % des français sont formés aux gestes de premiers secours contre 80 % pour l’Allemagne ou le Danemark, par exemple, ce qui réduit  le taux de survie à 8 %.

 

 

L’arrêt cardiaque, première cause de décès des femmes, est en augmentation. Chaque année en France, 50 000 personnes sont victimes d’arrêts cardiaques, soit 13 fois plus que les victimes d’accidents de la route. La prévention routière fut la deuxième thématique phare de cette journée POP avec des tests sur route et sur simulateurs en partenariat avec l’ECF (Ecole de conduite française), car l’exposition à ce risque est véritablement inhérente  à nos activités  de services et de proximité client.

0 %
de français formés au premier secours
0
personnes victimes d’arrêts cardiaques

Onet Sécurité Telem Maroc souffle ses dix bougies
et insuffle la POP culture

Bord de mer de Casablanca. Le 25 septembre, une trentaine de collaborateurs d’Onet Sécurité Telem Maroc se sont réunis pour célébrer les dix ans de la filiale du Groupe.

L’occasion également de participer à la journée Piloter Onet en Prévention. Un formateur a expliqué aux collaborateurs la conduite à tenir en cas de malaise. Ils se sont entraînés au massage cardiaque et à la mise en position latérale de sécurité.

 

« Des situations dramatiques peuvent survenir. Il est indispensable que chacun puisse détecter très vite si une personne souffre d’un malaise, d’un arrêt cardiaque ou d’un AVC. Très peu de nos collaborateurs possédaient des notions de secourisme. Par ailleurs, la sécurité revêt une importance capitale auprès de nos clients internationaux », souligne Frédéric Sirerol, directeur délégué à l’international.

Un mois de prévention
dans la direction régionale Sud-Est d’Onet

Prévenir c’est guérir…

 

La direction régionale Onet Sud-Est a fait sienne cet adage en déclinant sur quatre semaines la prévention au travail autour de quatre thématiques : Rouler en toute sécurité, Bien dans son environnement, Bien dans sa tête, Être bien informé et sensibilisé et le Challenge Z’AT.

« Un mois complet autour de la prévention pour marquer les esprits, redonner une impulsion et de la visibilité en impliquant les directeurs de nos trente agences et valoriser l’action des responsables QSE », souligne Cynthia Erguy, responsable qualité, sécurité environnement à la direction régionale Sud-Est.

 

Après deux années de pandémie, la Covid, axée sur la maladie, a brouillé le message quant à la nécessité de faire de la prévention de terrain. Cette initiative du directeur régional Jean-Luc Bruneteau a permis de sensibiliser les quelque 8 000 collaborateurs en plaçant les responsables QSE au cœur de ce mois d’animation et leur donner le goût du challenge pour les années suivantes.

Les nombreux témoignages de collaborateurs témoignent de la réussite de cette opération :

Très bonne initiative. Un mois de sensibilisation marque les esprits avec un réel impact dans le développement de la culture sécurité de nos collaborateurs. Nous l’avons vécu comme une opportunité de prouver que la sécurité est bien la première de nos préoccupations, avec une animation à la hauteur des enjeux, des thèmes nouveaux (rangement, nutrition…) et des moyens (mannequin totem, quizz, vidéo, jeux, miroir sécurité…). La santé et la sécurité au travail, c’est du sérieux !