Fabrice Amedeo est dans la classe !

Dans le cadre de notre partenariat, le navigateur Fabrice Amedeo est intervenu ce lundi 15 mars dans les classes d’enfants de collaborateurs du groupe Onet. Au programme, une sensibilisation à la préservation des océans et de nombreux échanges entre les élèves et le skipper.

 

Une course… aux écoles pour Fabrice Amedeo !

 

Au-delà des prélèvements réalisés à bord de son bateau, Fabrice mène un projet de sensibilisation des enfants en partenariat avec la Fondation de la Mer et le Ministère de l’Éducation Nationale à travers un livret pédagogique distribué à l’occasion : Cétacé, l’Océan boit la tasse. Au fil des pages, des exercices, des jeux et des activités proposés, les jeunes lecteurs apprendront à mieux connaitre les océans et découvriront à quel point ils sont fragilisés

Rencontre à Marseille pour sensibiliser les enfants de nos collaborateurs à la préservation des océans

La sensibilisation des jeunes générations, un sujet qui revêt une importance particulière pour Fabrice, doublée d’une affection toute particulière pour la ville de Marseille.

J’ai rêvé d’y vivre à une époque de ma vie. J’aime son atmosphère, sa lumière, la vue magique sur la rade. Je suis très heureux de venir pour mon partenaire Onet visiter les écoles de Marseille. Les rencontres avec les enfants sont toujours des moments forts. Nous allons parler du Vendée Globe et de la préservation des océans : un sujet si important quand on a la chance de vivre face à une si belle mer. Une mer si belle mais si abîmée. 

Fabrice Amedeo

Des jeunes générations concernées par l’avenir de notre planète

Le navigateur nous révèle le contenu des échanges avec les élèves des 7 classes visitées, soit plus de 210 enfants sensibilisés : « On parle de la faune, de la flore, de la fragilité des écosystèmes traversés pendant le Vendée Globe et des gestes à faire au quotidien pour sauver notre planète… On essaie, surtout, de leur expliquer que tout est connecté. Ils sont hyper réceptifs et très sensibles à ces sujets. Ils posent beaucoup de questions et sont conscients de la menace globale. On parle aussi des mammifères marins, de la vie à bord, du côté aventure mais très peu de sport. »

 

Les écoliers ont posés de nombreuses questions à Fabrice Amedeo. Une interrogation qui a particulièrement retenu l’attention de notre navigateur provient d’une élève de CE2 : “Pardon monsieur, mais je ne comprends pas. Si nos déchets jetés à terre finissent en mer et si ça pollue, pourquoi les adultes continuent-ils à mal se comporter?”

 

Retour sur un projet scientifique concret, soutenu par le groupe Onet

Fabrice Amedeo souhaitait « donner du sens » et « trouver un engagement qui dépasse l’unique défi sportif ». Il décide de se mobiliser, à son échelle, afin d’être à la hauteur des enjeux environnementaux. Cette prise de conscience s’est accompagnée d’actes concrets. En 2019, Fabrice équipe son bateau de deux capteurs océanographiques avec le soutien de son partenaire Onet.

 

Le premier mesure la teneur en CO2, en salinité et l’évolution de la température de l’eau.
Objectif : permettre à la communauté scientifique de mesurer les conséquences du réchauffement climatique et de l’augmentation des émissions de CO2 dans l’atmosphère sur l’état de nos océans.

 

Le second évalue la quantité, la répartition et la toxicité des micros plastiques dans les océans. Le skipper met ensuite les données recueillies à disposition de la communauté scientifique internationale.